Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

18H00 BAYONNE

 

Voilà je suis à la clinique. La chambre n’est pas mal, à part la salle de bain dont la douche est beaucoup trop petite. Je suis vraiment exigeant… ce n’est pas un hôtel.

 

J’ai croisé quelques patients. Certains ont de bonnes têtes de zombies. Je retrouve le bruit des savates qui frottent le sol, le manque de force ou de volontés pour lever les pieds. Les ravages des neuroleptiques ne sont que trop visibles sur beaucoup de visages. Les yeux bouffis qui fixent un horizon inexistant. Je n’espère ne jamais finir comme ça, je préférerais mourir. Tous ces naufrages individuels sont d’une tristesse profonde.

 

De ma fenêtre je vois la cathédrale de Bayonne et le début des Pyrénées. Par temps clair je verrais peut-être la Rhune.

Je n’ai pas chaud. J’ai fermé ma fenêtre et je mets un sweat pour sortir. Je ne sais pas ce que nous réserve la météo, il faudrait que je regarde.

 

Je manque de prises électriques, une dans la chambre et une dans la salle de bain, c’est un peu juste.

JOURNAL : 14 SEPTEMBRE 2017

22H00

 

Ma première demi-journée s’achève.

Lors de la dernière clope de la soirée j’ai écouté les conversations. Un groupe de drogués, surement ici en sevrage… Des jeunes mais aussi une mère de famille qui explique que ses enfants n’ont pas souffert de son addiction… Comment peut-elle le savoir ?

Voir sa mère en état second, tous les jours, que ce soit à cause de l’alcool ou de la drogue, je pense que forcément cela laisse des traces. Elle a quand même avoué qu’elle emmenait sa fille de quinze ans dans les boites technos d’Espagne….

Je dois m’efforcé de ne pas juger…. Difficile.

 

L’infirmière de ce soir est très jolie et sympathique, un vrai plaisir.

 

Je vais me coucher, lire et j’espère bien dormir.

Tag(s) : #journal, #clinique, #psychiatrie

Partager cet article

Repost 0